QCM - Orthopédie - Chapitre 7LB : Pathologie par région.

Pathologie traumatique de la colonne vertébrale

Question n° 1

A propos des traumatismes vertébromédullaires au niveau cervical. Cochez le seul énoncé qui est incorrect parmi ces affirmations.

A. Une tétraplégie complète n'a quasi aucune chance de récupérer après 48 heures

B. La présence d'un réflexe bulbo-caverneux témoigne de l'absence d'un choc spinal

C. La recherche d'une conservation de la sensibilité de la région périanale est un temps essentiel de l'examen clinique à l'entrée

D. Un tonus résiduel du sphincter anal signifie une atteinte incomplète de la moelle

E. Une tétraplégie C5-C6 ne nécessite pas une assistance ventilatoire

Question n° 2

A propos des traumatismes rachidiens, les affirmations suivantes sont correctes SAUF UNE. Laquelle ?

A. La jonction dorso-lombaire est une zone de prédilection pour les traumatismes de la colonne

B. Une fracture de la colonne lombaire peut provoquer un iléus réflexe

C. L'examen en résonance magnétique (IRM) est décisif pour l'indication opératoire éventuelle en cas de fracture lombaire avec lésion neurologique

D. La moelle épinière s'arrête à D10

E. Les racines sacrées sont en général les dernières à être lésées en cas de traumatisme médullaire

A propos de la pathologie du rachis :

Question n° 3

La jonction thoraco-lombaire est une zone où les fractures de la colonne sont particulièrement fréquentes en cas de traumatisme important (accident voie publique par exemple).

Question n° 4

Une fracture de la colonne lombaire peut provoquer un iléus réflexe.

Question n° 5

Une cruralgie peut se traduire par des dérobements du genou.

Question n° 6

La disparition du réflexe achilléen signe une atteinte radiculaire L5.

Question n°7

L'infiltration péridurale d'un dérivé corticostéroïdien se pratique comme traitement d'une sciatique par hernie discale sans déficit moteur.

Page suivante