QCM - Orthopédie - Chapitre 7LA : Pathologie par région.

Pathologie de la colonne vertébrale : rappel physiologique

Question n° 1

A propos de la physiologie et de la pathologie de la colonne vertébrale, une seule des affirmations suivantes est correcte. Laquelle ?

A. Près de la moitié des mouvements de rotation de la colonne cervicale se passe dans C1-C2

B. Le halo crânien de traction ne sera utilisé qu'en cas de fracture du rachis cervical avec une lésion neurologique complète

C. Une légère contractibilité du sphincter anal est compatible avec une tétraplégie complète

D. Le réflexe bulbo-caverneux est conservé en cas de choc spinal

E. Une tétraplégie qui reste complète à 72 heures a encore des chances importantes de récupérer

A propos du rachis.

Question n° 2

Une partie importante des mouvements de rotation cervicale se font au niveau C1-C2.

Question n° 3

Une fracture instable du rachis cervical avec lésion nerveuse pourra être traitée au moins temporairement par un halo crânien de traction.

Question n° 4

Le résultat d'un toucher rectal dans les traumatismes de la colonne cervicale avec lésion neurologique n'a aucune valeur pronostique.

Question n° 5

Le réflexe bulbo-caverneux permet de suivre un éventuel choc spinal dans les traumatismes de la colonne cervicale.

Question n° 6

Une tétraplégie complète d'emblée après fracture de la colonne peut encore récupérer et ce, même après une semaine de non évolution.

Question n° 7

Les affirmations suivantes sont correctes SAUF UNE. Laquelle ?

A. Au niveau lombaire, les racines nerveuses prennent la numérotation de la vertèbre sous-jacente à leur orifice de sortie

B. La compression radiculaire ne suffit pas pour expliquer la douleur radiculaire

C. L'aréflexie achiléenne témoigne d'une atteinte de S1

D. Une infiltration de corticoïdes en épidural est un traitement admis dans une sciatique causée par une hernie discale

Question n° 8

Les affirmations suivantes sont correctes SAUF UNE. Laquelle ?

A. Au niveau lombaire, les racines nerveuses prennent la numérotation de la vertèbre sous-jacente à leur orifice de sortie

B. La compression radiculaire ne suffit pas pour expliquer la douleur radiculaire

C. L'aréflexie achiléenne témoigne d'une atteinte de S1

D. Une infiltration de corticoïdes en épidural est un traitement admis dans une sciatique causée par une hernie discale

E. Une cruralgie peut se manifester par un dérobement du genou

Page suivante