Léon Ghosez - Hommage à l'éméritat

Le professeur Léon Ghosez est incontestablement l'une des figures emblématiques du département de chimie. Son esprit d'entreprise particulièrement décoiffant a toujours provoqué autour de lui une effervescence des plus fructueuse, que son éméritat d'ailleurs n'a en rien entamée.

Léon Ghosez fonde avec Heinz-Gunter Viehe, en 1965, l'école de chimie organique de l'UCL dont la réputation internationale est aujourd'hui des plus enviable. On le retrouve encore à l'origine d'un diplôme européen d'études approfondies en chimie moléculaire. Actuellement, atteint par l'âge de l'éméritat à l'UCL, il vient d'entamer une nouvelle carrière de professeur à l'Institut Européen de Chimie et de Biologie de Bordeaux, dont il est d'ailleurs l'un des cofondateurs.

Scientifique courtisé, Léon Ghosez a été invité à faire plus de 400 conférences et a occupé 25 chaires de professeur invité. Organisateur de plus de 40 congrès scientifiques internationaux, éditeur de plusieurs revues scientifiques, il contribue largement à la diffusion des connaissances, au-delà des 160 articles que lui-même a publiés. Quant aux doctorats qu'il a dirigés, on en compte près d'une centaine et c'est loin d'être terminé.

Léon Ghosez a une capacité d'accueil extraordinaire, de même qu'un enthousiasme communicatif et stimulant qui amène ses collaborateurs à sans cesse se dépasser. Il a d'ailleurs une confiance très grande en tous ses collaborateurs et n'hésite pas à leur confier la pleine gestion des projets qu'il initie, histoire peut-être de lancer pendant ce temps un autre projet ambitieux. Un peu désorganisé cependant, ses talents d'improvisateur génial lui permettent de maîtriser la situation et de toujours rebondir vers d'autres horizons.

Et puis Léon Ghosez, c'est aussi le joyeux drille digne de figurer dans un tableau de Breughel, le fin gastronome et l'oenologue averti, l'amoureux de musique classique qu'il pratique d'ailleurs lui-même, le voyageur infatigable et le boute-en-train de soirées mémorables.