Message du Professeur Jacques Melin, Vice-recteur, le 17 février 2014

Mesdames, Messieurs, Cher(e)s Collègues,

Nous apprenons le décès du Professeur émérite Serge de Cooman qui s’est éteint aux cliniques universitaires Saint-Luc le 12 février 2014.

Diplômé de l’UCL en 1965, il se spécialise en gynécologie-obstétrique dans le service du professeur J.A. Schockaert aux cliniques universitaires Saint-Pierre et Saint-Raphaël à Louvain.

En 1971, il complète sa formation dans le service du professeur Carl Schirren à Hambourg. Ce séjour déterminera son orientation vers l’andrologie.

Après son service militaire à l’hôpital de Cologne, il revient à l’UCL en 1973 et est chargé de développer l’andrologie dans le service de gynécologie-obstétrique des cliniques universitaires.

Il créera un laboratoire clinique pour l’évaluation objective de la qualité des spermatozoïdes par l’étude de leur vitesse de migration grâce à un système semi-automatique. Parallèlement, il développe une banque de sperme destinée à l’autoconservation principalement en cas de traitement de chimiothérapie. Son laboratoire contribuera au développement de la procréation médicalement assistée à l’UCL.

Sur le plan clinique, il développera en pionnier la microchirurgie de la stérilité masculine d’origine obstructive.

En 1986, l’andrologie est reconnue comme une entité clinique à part entière. Il en est nommé responsable et promu en clinique au titre de chef de service associé en 1987.

En 1991, il est nommé professeur à l’UCL

Il fera partie de la commission sénatoriale chargée d’évaluer l’application des dispositions reprises dans la loi relative à l’interruption de grossesse. Sa participation à cette commission a été remarquée par l’intensité de ses préoccupations éthiques.

Fervent patriote, il a poursuivi une carrière d’officier de réserve jusqu’au grade de médecin major.

Il a malheureusement dû réduire son activité à partir de 1994 suite à des problèmes de santé dont il gardera un handicap significatif. Handicap qu’il a surmonté en restant actif jusqu’en octobre 2001.

Nous gardons de Serge de Cooman le souvenir d’un clinicien distingué et engagé et d’un médecin novateur menant seul un projet auquel il consacrait son énergie et son temps sans compter.

Les funérailles seront célébrées de vendredi 21 février à l’église Saint-Paul à Stockel.