PROPHYLAXIE

 

Une prophylaxie adéquate doit reposer sur une estimation individualisée des facteurs de risque thromboembolique. Pour individualiser la prophhylaxie, il faut prendre en compte les risques inhérents à l'acte chirurgical (figure 21), à la situation médicale (figure 22) et combiner ces deux éléments (figure 23). Lorsqu'une prophylaxie médicamenteuse est requise, c'est généralement vers les HBPM qu'on se tournera en adaptant les doses et la durée au niveau de risque: 45 UI/kg jusqu'à déambulation dans les risques moyens, 80 UI/kg pendant un mois dans les risques élevés (ex. chirurgie orthopédique).


figure 21


figure 22


figure 23

Page suivante