Figure 8: la majorité des symptômes cliniques recontrés dans l'embolie pulmonaire n'ont que peu de spécificité. La recherche d'une hypoxémie ou mieux d'un gradient alvéolo-artériel en O2 est insuffisamment sensible pour constituer une étape déterminante du diagnostic.
Retour Texte