Figure 16: algorithme simplifié du diagnostic de l'embolie pulmonaire faisant intervenir successivement à partir de l'observation clinique, la scintigraphie pulmonaire, l'exploration veineuse, et si nécessaire l'angiopneumographie progressivement remplacée par le CT Scan spiralé. L'échocardiographie a un rôle limité à l'embolie pulmonaire massive et le d-dimère est le seul test biologique potentiellement utile dont l'intérêt est toutefois limité à des situations de faible probabilité clinique.
Retour Texte