LES LIENS en HYPERTEXTE



Dans la partie précédente, nous avons vu de quelle manière HTML surmarque un texte simple.

Voyons maintenant comment inclure des images et établir des liens entre des textes.

Voici un exemple : (exemple2.htm)

SELECTIONNEZ ce passage en rouge - COPIEZ - et IMPRIMEZ

<HTML>
<HEAD>
<TITLE>Des images et liens en Hypertexte</TITLE>
</HEAD>
<BODY>
<CENTER><H1>Inclusion d'images et liens en Hypertexte</H1></CENTER>

<P>Le texte seul est indigeste, ajoutons des images.
<P>Il y a plusieurs moyens d'inclure des images, par exemple,<BR>
vous pouvez les placer de diverses mani&egrave;re par rapport &agrave; une ligne de texte
<IMG SRC="maison.gif" ALIGN="top" ALT="Maison"><BR> ou encore
<IMG SRC="maison.gif" ALIGN="middle"> <BR> ou encore
<IMG SRC="maison.gif" ALIGN="bottom">

<P> Une autre chose importante consiste &agrave; faire

<A HREF="exemple3.htm"> des liens en Hypertexte </A> avec d'autres fichiers.

<P>Vous pouvez m&ecirc;me faire des liens hypertexte en utilisant des images, par exemple
<A HREF="exemple3.htm"><IMG SRC="flech.gif" ALIGN="middle" ALT="Flèche"></A>

<P> Enfin, voici une rang&eacute;e d'images

<IMG SRC="maison.gif">
<IMG SRC="maison.gif">
<IMG SRC="maison.gif">
<IMG SRC="maison.gif">
<IMG SRC="maison.gif">
<P> <B>ou encore</B>
<IMG SRC="maison.gif" ALIGN="middle">
<IMG SRC="maison.gif" ALIGN="middle">
<IMG SRC="maison.gif" ALIGN="middle">


</BODY>
</HTML>
----------------------------------------------------

Et un deuxième texte :

(exemple3.htm)

SELECTIONNEZ ce passage en rouge - COPIEZ - et IMPRIMEZ

<HTML>

<HEAD>
<TITLE>Exemple de lien en Hypertexte</TITLE>
</HEAD>

<BODY>
<H2>Lien en Hypertexte</H2>
<P> Bien, maintenant que vous y &ecirc;tes. <BR><BR><BR>
<B><TT>Vous pouvez retourner</TT></B>

<P>soit en cliquant sur "back" sur votre navigateur,<BR>

<P>soit en faisant un <A HREF="exemple2.htm">lien </A>dans ce texte-ci.

</BODY>
</HTML>
----------------------------------------------------

Pour voir comment cet exemple est reproduit par le navigateur, cliquez I.C.I.

----------------------------------------------------
Ouvrons ces textes avec un navigateur et voyons ce que nous obtenons.

Voyons le premier document.

Le début est simple comme nous l'avons déjà vu.

Puis nous introduisons la balise (marqueur) IMG suivi de l'attribut SRC

<IMG SRC="maison.gif">

"maison.gif" est le complément de l'attribut SRC, c'est en réalité l'URL d'un autre fichier, une image GIF que nous avons créée et qui représente une maison. Le suffixe GIF est une extension pour indiquer le format d'image; avec jpg, il est le plus courant sur l'Internet.

En voyant la manière dont le navigateur traite cette image, nous remarquons qu'elle est considérée comme une GRANDE LETTRE , en ligne avec le texte, déformant l'espace entre les lignes pour éviter tout chevauchement entre l'image et le texte.

Par défaut, le texte s'aligne avec le BAS de l'image.
Comme on ne sait pas, comment cela se présenterait si un texte se trouve avant et après, il y a intérêt à placer une image après un <P> ou un <BR>, en début de ligne.

On peut cependant maîtriser comment le texte se présentera par rapport à l'image en ajoutant un deuxième attribut qui se rapporte à la position de l'image par rapport au texte.

C'est ALIGN
ALIGN="top" - le sommet de l'image s'aligne avec le texte
ALIGN="middle" - le milieu de l'image s'aligne avec le texte
ALIGN="bottom" - le bas de l'image s'aligne avec le texte.
Si on n'écrit pas ALIGN, le bas de l'image s'aligne avec le texte.(bottom par défaut)

Dans l'exemple 2, remarquez encore l'utilisation de l'attribut ALT="..." avec le terme descriptif (complément) de l'image: "Maison" et plus bas "Flèche".

Cet attribut décrivant l'image est une présentation "alternative" qui permet de faire connaître le contenu de l'image

- à un visiteur qui ne dispose pas d'un navigateur reproduisant les images ( situation de plus en plus rare)

- à un visiteur doté d'une liaison Internet lente, qui ne télécharge pas automatiquement toutes les images avec son navigateur. Il peut ainsi juger s'il est utile de faire apparaître l'image parce qu'elle lui apporte une information supplémentaire, comme un lien par exemple.
Si l'image ne fait que "décorer" la page, il peut se passer de la télécharger.

L'attribut ALT devrait donc être ajouté chaque fois que l'image n'est pas uniquement "décorative".
Ne téléchargeant pas systématiquement toutes les images quand on a une liaison lente, il est frustrant et irritant de découvrir une page couverte d'icônes, sans que l'on sache ce que chacune représente et s'il y a un intérêt quelconque à les télécharger.

Le terme descriptif accompagnant l'image, se trouvant sous ALT, disparait automatiquement dès que l'image est téléchargée et apparaît.

Les images GIF (Graphics Interchange Format) qui portent un suffixe .gif sont le mieux adaptées pour des objets contenant peu de couleurs et des dessins simple.

Le JPEG ( Joint Photographic Expert Group)(extension) .jpeg ou .jpg est le mieux approprié pour les photos.

Les deux formats sont comprimés.

Comment l'image apparaît elle ?

Le navigateur lit d'abord le document HTML et recherche la balise IMG.
S'il le trouve, il effectue une recherche complémentaire sur l'attribut SRC pour obtenir le fichier.
S'il y a 10 images sur une page, il faudra 11 connexions. Ceci peut ralentir considérablement l'affichage d'une page.

La plupart des navigateurs permettent d'éviter le téléchargement d'images, ce qui accélère l'affichage.
Certains évitent le téléchargement automatique des images et on peut regretter l'IMAGO-MANIA (la manie actuelle de bourrer les pages par des images) chère aux designers. Une page doit être entièrement lisible, sans image.
Une image peut agrémenter une page et lui apporter une information complémentaire, mais ne peut pas être un sine qua non pour atteindre un lien.

Le troisième paragraphe de cet exemple comprend un lien hypertexte

A (la balise A comme ancre) suivi de l'attribut HREF .
L'ensemble s'écrit :
<A HREF="exemple3.htm">

Un lien hypertexte commence par <A ( la balise "ancre")
La partie entre <A......> et </A> est la partie "chaude" du texte.
Elle apparaît en surbrillance ou en couleur bleue, souvent soulignée.
En cliquant sur cette partie de texte, un lien s'établit avec le complément de l'attribut HREF : soit une URL complète, soit une URL partielle.

L'URL dans cet exemple est partielle: ceci est autorisé, si le fichier auquel il est fait appel se trouve sur le même serveur et dans le même répertoire.
Ceci permet ainsi d'établir divers liens entre des fichiers du même répertoire.

Si, sur un même serveur, des liens doivent être établi avec des documents d'un autre répertoire, celui-ci doit être indiqué :
on écrirait <A HREF="luc/exemple3.htm">, si le fichier "exemple3.htm" se trouvait dans le répertoire "luc" du même serveur.

Si le document existe sur un autre serveur, il faut écrire l'URL complet.

Comme toujours l'attribut est suivi par le signe = et " ...."

Lorsque un lien a été utilisé, il change de couleur, pour indiquer que ce lien a déjà été utilisé et que vous avez déjà visité ce lieu. Ce lien reprend sa couleur initiale après un délai que l'on peut modifier dans les préférences du navigateur (p.ex.30 jours)

Comme on peut le voir dans l'exemple, la partie "chaude" peut être une image. Cette image est alors le plus souvent "mise en boîte" entourée d'un carré bleu par le navigateur.
Ceci peut s'employer en utilisant de petites images comme des icônes (ici : "flech.gif) pour atteindre un autre fichier, ici c'est le fichier "exemple3.htm"

<A HREF="exemple3.htm"><IMG SRC="flech.gif" ALIGN="middle"></A>

Cette technique est aussi particulièrement intéressante lorsqu' on veut présenter une image très volumineuse en n'incluant dans le texte qu'une mini-image, une vignette , sorte de réduction de la véritable image à une dimension d'un timbre-poste, pour ne pas ralentir l'arrivée du document.

On aurait alors :

<A HREF="grandflech.html"><IMG SRC="flech.gif" ALIGN="middle"></A>
et un court fichier intermédiaire "grandflech.html" qui contient le titre de la grande image.

<HTML>
<HEAD>
<TITLE> CECI EST UNE GRANDE FLECHE</TITLE>
</HEAD>
<IMG SRC="grandflech.gif">
</BODY>
</HTML>

De la bonne pratique des liens :

- Il est préférable de mettre un mot en hypertexte, plutôt que d'écrire : cliquez "ICI"

- Ne mettre que peu de mots dans le lien hypertexte, ne pas mettre toute une phrase

En Résumé :.

1. On inclut des images par la balise et l'attribut IMG SRC="...." qui indique l'URL de l'image

2. On établit le lien avec un autre document par la balise ancre A HREF="----" qui indique l'URL du fichier

Des URL partielles peuvent être utilisées sur le même serveur dans le même répertoire. Le signe (/ ) indique un autre répertoire.

3. On peut utiliser des images comme lien hypertexte selon :

<A HREF="....." ><IMG SRC="...."></A>

4. Bien vérifier que tous les liens fonctionnent.

--------------------------------------------------------

A ce stade, nous pouvons déjà tirer quelques règles générales

-------------------------------------------------------------------

L'attribut NAME

Jusqu'ici nous avons vu comment on pouvait établir un lien avec un autre texte ou une image.

Parfois, quand un texte est long, on aimerait pouvoir sauter immédiatement vers un autre endroit du texte, ou bien, on aimerait se rendre à un endroit particulier dans un autre document.

Ceci est rendu possible par l'attribut NAME attaché à la balise A (ancre)

C'est l'identificateur (fragment identifier) de l'endroit du texte vers lequel on veut se rendre.

Pour établir le lien, le mot pointeur dans le texte est entouré de la façon suivante :

<A HREF="#......"> - mot pointeur - </A>

On utilise le signe spécial # pour faire la différence avec une URL normale, indiquant ainsi qu'il s'agit de trouver le repère NAME.

Exemple d'écriture :

<A HREF="#Histoire">Histoire de l'UCL </A>

"Histoire de l'UCL " sera en surbrillance et en cliquant sur ce mot, on se rend à l'endroit du texte qui comporte <A NAME="Histoire">
Il n'y a évidemment pas de </A> après cette balise qui n'est qu'un marqueur.

De la même manière, par <A HREF= " XYZ/intro.htm#histoire"> , on peut évidemment établir un lien avec un autre document qui contiendrait <A NAME="histoire">

Les attributs HREF et NAME peuvent être utilisés ensemble dans le même texte.

N.B. : Après # , on peut mettre des lettres et des chiffres, mais il faut toujours une lettre pour commencer et non un chiffre.

Ce double adressage est particulièrement intéressant dans un article - ou un cours - où on indiquerait les références par des chiffres, puis, à partir des références, un retour à l'endroit d'origine.

Ceci est très simple à réaliser, après avoir créer la balise, par un copier/coller en changeant les chiffres.

Allons voir
un exemple et cliquons sur les chiffres en hypertexte en fin de chaque paragraphe dans cet exemple.

Nous vous proposons de télécharger ce fichier par "Save as" et en Format "Source" pour voir comment il est écrit.

Remarquons:


- les adresses à l'aller (ref1) et au retour (r1) sont différentes pour éviter la confusion des paires d'adresses

- on peut utiliser indifféremment

<A NAME="r1"><A HREF="#ref1">1</A>)

ou

<A HREF="#ref4" NAME="r4">4</A>


Retour au sommaire